Quelles sont les qualités requises ?

Dans cet article je vous livre toutes les qualités requises pour être un bon manager d’artiste, cliquez pour les découvrir …

Quelles sont les qualités requises ?

Rôle du manager d’artiste :

Le Manager d’artiste joue un rôle d’intermédiaire professionnel entre les artistes et les différents acteurs de l’industrie musicale (producteurs, éditeurs, tourneurs, organisateurs de spectacles, programmateurs de festivals…).

Pour plus de précisions sur le métier de manager d’artiste cliquez ici :

Pour bien exercer sa fonction, le manager doit être doté de multiples qualités, d’une large expérience, et d’un bon niveau culturel pour s’adapter à toutes situations.

 

Qualités techniques du manager d’artiste :

 

Les missions du manager sont définies par l’article R7121-1 du code du travail, et sont les suivantes, étant entendu qu’une organisation commune avec l’artiste est indispensable, et que le manager peut remplir les fonctions mais n’est pas obligé de les remplir, vu qu’elles dépendent des besoins de l’artiste :

– Défense des activités et des intérêts professionnels de l’artiste
– Assistance, gestion, suivi et administration de la carrière de l’artiste
– Recherche et conclusion des contrats de travail pour l’artiste
– Promotion de la carrière de l’artiste  auprès de l’ensemble des professionnels du monde artistique
– Examen de toutes propositions qui sont faites à l’artiste 
– Gestion de l’agenda et des relations de presse de l’artiste
– Négociation et examen du contenu des contrats de l’artiste, vérification de leur légalité et de leur bonne exécution auprès des employeurs.

On comprend donc qu’un manager digne de ce nom doit être polyvalent et avoir des notions essentielles telles que :

– Artistique :

Définition du style musical et des attentes de l’artiste, travail sur l’image, création d’un univers et d’une marque personnelle, optimisation des prestations scéniques, choix marketing, promo et communication adaptés.

– Administratif de base :

Savoir se servir d’un ordinateur et d’internet, déclaration aux organismes sociaux, conception de dossiers divers ;

– Logistique :

Mise en place d’événements (programmation, choix des partenaires, négociation de cachet, contrat, régie technique & générale, coordination, promo…), production exécutive (albums ou concerts).

– Juridique :

Conseil sur le statut de l’artiste, négociation de contrats (production, édition, tournée, publicité) élaboration de contrat, suivi de contrats, mise en demeure…

– Comptabilité et gestion :

Pré-comptabilité, gestion de budgets, portage salarial (la structure juridique du manager permet de facturer aux organisateurs, d’encaisser et de redistribuer sous forme de salaires et de défraiements à l’artiste).

– Fiscalité :

Etre en mesure d’effectuer les déclarations d’impôts (les vôtres et celles de vos artistes)

– Commercial :

Carnet d’adresse, connaissance du milieu, démarchage, recherche de dates pour le booking, e-mailing, promotion sur les réseaux sociaux…

– Maîtrise des langues :

Au moins le Français pour les pays francophones, ça va de soi, et l’anglais pour les carrières internationales c’est le strict minimum pour s’ouvrir à d’autres marchés.

 

Qualités humaines du manager :

 

Comme si ce n’était pas suffisant, le métier de manager d’artiste ne se limite pas à de simples connaissances techniques !
Bien au contraire il s’agit d’un métier qui nécessite avant tout des qualités et des valeurs humaines :

 

-Etre passionné et déterminé :

 

Derrière l’impression d’un métier de rêve qui permet de cotoyer des stars et de mener une vie en vip très strass et paillettes, le métier de manager est beaucoup plus difficile qu’il n’y paraît !
Dans la majorité des cas, les managers d’artiste effectuent un travail harassant pour un salaire de de misère. Sachant qu’un artiste sur deux, ne vit pas correctement de son métier, comment le manager, qui ne perçoit, que 10 à 20 %, pourrait-il survivre, si ce n’est en représentant plusieurs artistes et en se diversifiant?
S’ajoute à cela qu’il est difficile de concilier ce métier avec une vie de famille, que le manager joue toujours le mauvais rôle pour protéger son artiste donc il est mal aimé, et que quand par bonheur il réussit il suscite des jalousies… Bref pour surmonter toutes ces difficultés il faut vraiment en avoir dans le ventre, savoir ce qu’on veut et être déterminé!

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  PAROLE DE MANAGER #9 : Artiste / Manager qui est le patron?

 

– Etre à l’écoute :

 

Chaque artiste est unique. Quand on veut travailler pour un artiste il faut avant tout chercher à le comprendre. Or pour bien le comprendre il faut connaître ses aspirations, ses émotions, ses motivations, ses forces et faiblesses, ses goûts.
Posez-lui des questions et écoutez ses réponses. Soyez aussi à l’écoute de ce qui se passe sur le terrain.
Le conseil sur l’image et la stratégie de développement ne peuvent se faire correctement que si on connaît son artiste et les réalités du marché!

 

-Etre patient :

Avec vous-même car le travail porte toujours ses fruits tôt ou tard, d’une manière ou d’une autre.
Avec vos clients et partenaires indispensenbles qui ne travaillent pas forcément au même rythme que vous.
Avec vos artistes qui ne comprennent pas toujours vos conseils tout de suite ou sont mal influencés par leur entourage.
Dans une certaine mesure, plus le talent est grand, plus il faut de temps pour l’imposer.

 

– Aimer les gens et les relations humaines :

Comment développer la carrière d’un artiste si vous n’aimez pas l’artiste, ses fans, son équipe, les professionnels qui s’intéressent à lui ? C’est la base de tout ! Vous êtes la vitrine de votre artiste donc si vous n’avez pas cette ouverture d’esprit et un minimum d’altruisme, ne faîtes pas ce métier !

 

– Aimer les voyages et ne pas avoir peur du train ou de l’avion :

En effet idéalement le manager est une personne de terrain qui se déplace avec son artiste sur la plupart de ses missions professionnelles. Or dès que l’artiste acquière une certaine renommée ses prestations se développent de façon nationale et/ou internationale.
Les voyages peuvent devenir très fréquents voire réguliers.

 

-Savoir se vendre :

Pour un manager, mettre son travail en valeur c’est avant tout savoir montrer concrètement son savoir faire et son sérieux dans chaque détail (connaître son métier, être réactif, être responsable et quelqu’un qui tient parole et assume ses engagements).
Il est important aussi de savoir optimiser l’image de votre artiste grâce à tous les outils de communications existants (biographie, dossier de presse, belles photos, belles vidéos, réseaux sociaux…)

 

 – Savoir s’adapter :

A vos différents artistes
A votre niche musicale (type de musique, public et médias associés)
A vos clients (particuliers ou professionnels, occasionnel ou réguliers, taille des clubs…)
Aux les pays dans lesquels vous travaillez, leurs usages et leurs cultures
Aux nouvelles technologies
Aux imprévus…

 

 

Si cet article vous a apporté de la valeur n’hésitez pas à le partager afin que d’autres puissent à leur tour  mieux connaître le métier de manager d’artiste, ça me fera très plaisir…

On grandit ensemble !

 

Merci d'avance pour le partage de cet article !
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *